vendredi 21 juillet 2017

samedi 15 juillet 2017

14 juillet !



 J'aime bien le 14 juillet quand la Tour Eiffel sort le grand jeu. Le temps d'une belle verte elle se prend pour un palmier, puis la minute d'après la voici qui swingue dans la nuit parisienne entourée d'une pluie d'étoiles qui filent. Ce soir là Paris est vraiment une fête ! ,

vendredi 14 juillet 2017

Le vendredi à ma feneptre 24/52


Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.

Arthur Rimbaud

lundi 10 juillet 2017

Le carnet à spirales - au fil des pages (14/52)

création-broderie-catherine-rouchié.jpeg

Est-ce un stylo rageur qui a lancé sur ce lin bis ces taches bleues brodées au point de croix ?  Première technique maîtrisée lorsque j'ai commencé à broder, le point de croix m'intéresse quand il se fait abstrait, quand il me permet de jouer avec les couleurs, quand il fait cohabiter les zones mates et brillantes. Faire bouillonner la couleur dans ces verticales était l'objectif recherché dans cet essai bleu.

vendredi 7 juillet 2017

Le vendredi à ma fenêtre 23/52

"Coupé de totue communication il déchiffre la langue des arbres. Libéré de la télévision, il découvre qu'une fenêtre est plus transparente qu'un écran."
Dans les forêts de Sibérie - Sylvain Tesson

lundi 26 juin 2017

Le carnet à spirales - au hasard des pages (13)

le-carnet-à-spirales-création-broderie-catherine-rouchié.jpeg

Une cohabitation qui me plaisait :  l'oiseau-cœur de Jacqueline Humbert, les façades peintes d'une maison en Pologne et ce petit bout d'Aïda bleu sur lequel j'ai brodé aux points de croix et de tapisserie ces losanges, pour essayer, pour voir....

vendredi 23 juin 2017

Le vendredi à ma fenêtre 22/52

 
le-vendredi-à-ma-fenêtre.jpeg


Chaque saison est la pensée de celle qui l'a précède. L'été vérifie les gestes du printemps. 
Le peintre d'éventail - Hubert Haddad